Le cinéma : grand oublié de MP 2018

Oublié lors des festivités de MP 2018, ce sont 11 cinéastes qui ont projeté leur amour du 7eme art au cinéma Les variétés, faisant succomber à leur tour 350 spectateurs.

MP2018 fait de Marseille la capitale de la culture française de Février à Septembre 2018. Théâtre, opéra, danse ou encore arts visuels seront au cœur de ces 7 mois de festivités. Pourtant, le 7ème art lui, semble avoir été oublié. Nawir Haoussi Jones, et douze autres cinéastes underground marseillais, amoureux fous, n’ont pas voulu laisser leur art fétiche sur la touche. Ils ont donc décidé de s’inviter à la soirée de lancement.

Le 14 février, c’est au cinéma les variétés, installé sur la canebière, que les spectateurs, comme les réalisateurs ont pu découvrir le cocktail d’amour qui compose La journée d’Eros. Onze courts-métrages avec un thème commun, l’amour sous toutes ses formes, complices d’un long-métrage participatif.

La journée d’Éros en quelques images

11 cinéastes, 11 courts métrages, 1 un long métrage participatif

 

les cinéastes nous parlent d’amour

Le cinéma oublié du MP2018, mais pas pour tous. Les cinéastes réagissent

Une salle comble, des spectateurs ravis, un pari gagné pour des cinéastes qui souhaitent voir leur art au même rang que tous les autres. Le cinéma ne doit pas être seulement réservé aux grands blockbusters ni aux grands réalisateurs. C’est aussi et peut-être avant tout un art populaire, et les nouveaux cinéastes, détenteurs d’une autre manière d’exprimer en image le quotidien de notre société, gagnent à être connus.

 

Victoria Rezelman & Sacha Sacenda

Author: ssacenda

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *